Les croyants ne doivent pas intervenir ….

Extrait du discours de Robert G Ingersol – Les limites de la Tolérance – ( 1888)


Admettons qu’il y a un Dieu infini. Cela n’a rien à voir avec l’absence de péché de la pensée – rien à voir avec le fait qu’aucun homme n’est responsable devant un être, humain ou divin, de ce qu’il pense. Laissez-moi vous dire pourquoi. S’il y a un Dieu infini, laissez-le s’occuper des hommes qui pèchent contre lui. Vous pouvez lui faire confiance, si vous croyez en lui. Il en a le pouvoir. Il a un ciel rempli d’éclairs. Faites-lui confiance. Et maintenant que vous êtes convaincu que le tremblement de terre ne vous avalera pas, ou que la foudre ne vous frappera pas, simplement parce que vous dites honnêtement vos pensées, si un de vos voisins diffère de vous, s’il agit incorrectement, pense, ou parle incorrectement de votre Dieu, laissez-le faire – votre Dieu peut s’occuper de lui mille fois mieux que vous ne le pouvez, Il a le temps. Il vit de l’éternité à l’éternité. Plus que cela, il en a les moyens. Ainsi, que cet Etre existe ou non, vous n’avez pas le droit d’interférer avec votre prochain.

La proposition est que j’ai le même droit d’exprimer ma pensée au monde entier, que le monde entier à le droit de m’exprimer sa pensée.

Je crois que le domaine de la pensée n’est pas une démocratie, où la majorité règne ; ce n’est pas une république. C’est un pays avec un habitant. Le cerveau est le monde dans lequel mon esprit vit, et mon esprit est le souverain de ce royaume. Nous sommes tous des rois, et un homme équilibre le reste du monde comme une goutte d’eau équilibre la mer. Chaque âme est couronnée. Chaque âme porte la pourpre et la tiare ; et seuls sont de bons citoyens du monde intellectuel ceux qui donnent à tous les autres êtres humains tous les droits qu’ils revendiquent, et seuls sont des traîtres dans le grand domaine de la pensée ceux qui abandonnent la raison et font appel à la force.

Si maintenant j’ai enlevé de votre esprit l’idée que vous devez abuser de vos voisins pour rester en bons termes avec Dieu, alors la question de la religion est exactement comme chaque question – je veux dire de la pensée, de l’esprit….. (fin de l’extrait)


Modestement je traduis les textes et les discours qui me paraissent les plus intéressants et dont vous pouvez trouver des extraits sur le blog.

Vous pouvez également acheter, sur Amazon, les discours, en intégralité, de Robert G Ingersoll, en français, au format Kindle, au prix de 2,97 € – ou au format pdf en me contactant : fabrice34540@laposte.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *