La Matrice malveillante de l’Eglise Catholique

Généralement, lorsque nous faisons un jugement, ou analysons une religion, une philosophie, une doctrine politique, nous nous focalisons sur un seul aspect ; soit par manque de connaissances, soit parce que l’autorité nous présente intentionnellement qu’une seule pièce de la doctrine.

 

 

Une matrice est un enchevêtrement d’informations qui semble désorganisé. Les informations sont comme les pièces éparpillées d’un puzzle. Les constituants sont tellement différents de forme, de taille, de couleur, qu’il est difficile d’avoir à l’esprit l’intégralité du système et de reconstituer l’image entière, surtout si nous n’avons pas le modèle de départ. Nous sommes dans la confusion.

Le vrai problème c’est que nous avons appris à séparer les choses. Il faut mieux apprendre à relier. Relier, c’est-à-dire pas seulement établir bout à bout une connexion, mais établir une connexion qui aboutit à une vue d’ensemble.

Prenons l’exemple de l’Eglise catholique, si nous nous focalisons sur son message de paix et d’amour. Cela semble positif et bénéfique. Mais il ne s’agit que d’une pièce visible parmi la masse d’informations que l’on voit moins, que l’on ne veut pas voir, ou qu’on nous a cacher. En examinant, cette seule information, nous n’avons pas l’image globale de la nature de l’Eglise catholique. 

 

Mais si nous cherchons,  dans la Bible  nous pouvons rajouté  les pièces suivantes qui se trouvent dans la Bible:

  1. L’esclavage humain, où les hommes ont acheté et vendu leurs semblables, ont vendu des bébés à leurs mères et ont pratiqué toutes les cruautés imaginables contre les impuissants.
  2. La polygamie, une institution qui détruit la maison, qui traite la femme comme un simple bien, , et tout ce qui est sacré dans l’amour.
  3. Les Guerres de conquête et d’extermination.
  4. L’idée reçue par chaque nation que toutes les autres nations sont dénuées de droits en d’autres termes, le patriotisme fondé sur l’égoïsme, les préjugés et l’amour du pillage.
  5. Les persecution religieuse.
  6. Le droit divin des rois est une idée qui repose sur l’inégalité des droits de l’homme et insiste pour que les gens soient gouvernés sans leur consentement; Que le droit d’un homme de gouverner un autre vient de Dieu, et non du consentement des gouvernés. C’est la caste une des formes les plus odieuses de l’esclavage.
  7.  Une croyance dans les êtres surnaturels malveillants  : diables, sorcières et sorciers.
  8. Une croyance en un être infini qui a ordonné, commandé, établi et approuvé tous ces maux.
  9. L’idée qu’un homme peut être bon pour un autre, ou mauvais pour un autre, c’est-à-dire que l’on peut être récompensé pour la bonté d’un autre, ou justement puni pour les péchés d’autrui.
  10. Le dogme selon lequel un être fini peut commettre un péché infini et, par conséquent, encourir le mécontentement éternel d’un être infiniment bon, et être justement soumis à un tourment éternel. Ma principale objection à la Bible est qu’elle soutient ces dix maux qu’elle est l’avocat de l’esclavage humain, l’ami de la polygamie; que dans ses pages je trouve le commandement de mener des guerres d’extermination;  que je trouve aussi que les Juifs ont appris à haïr les étrangers à considérer tous les êtres humains comme inférieurs à eux-mêmes; je trouve aussi la persécution commandée comme un devoir religieux ; que jadis les rois étaient assis sur leurs trônes par l’acte direct de Dieu, et que se rebeller contre un roi était une révolte contre Dieu. Je m’oppose à la Bible aussi parce que je trouve dans ses pages un infâme esprit de caste ; que je vois les fils de Lévi mis à part comme les mendiants perpétuels et les gouverneurs d’un peuple ; parce que je trouve l’air rempli de démons cherchant à blesser et à trahir les fils des hommes ; parce que ce livre est la fontaine de la superstition moderne, le rempart de la tyrannie et la forteresse de caste. Ce livre subvertit aussi l’idée de justice en menaçant de punition infinie les péchés d’un être fini.

Quelques chiffres et exemples :

 

  • L’oppression des femmes (Saint Augustin)  ….tentatrice et séductrice => ceci a généré une considération inférieure par rapport à l’homme. 

  • Le ralentissement des progrès scientifique  –  par exemple la reconnaissance du concept héliocentrique par le Vatican a eu lieu en  1992 alors qu’il avait été énoncé par Galilé en 1610-1611
  • Les révélations régulières d’actes pédophiles commis par des représentantde l’Eglise

  • Les incohérence entre les écritures et les connaissances scientifiques modernes :
    Terre et Univers : formation de l’univers (incohérence au niveau des dates et de la succession des étapes) / La chauve souris est un oiseau, alors que c’est un mammifère (Lévitique 11 :13). / Les lapins et les lièvres sont des ruminants, alors que ce sont des rongeurs (deutéronome 14:7) / Le soleil qui tourne autour de la terre, comme lors des miracles les plus absurdes que l’on peut imaginer où l’on voit Jéhovah faire reculer le soleil de dix degrés, pour spécifier à qui de droit qu’il augmente sa vie de dix années : (Isaïe 38:8) Je ferai reculer de dix degrés en arrière avec le soleil l’ombre des degrés qui est descendue sur les degrés d’Achaz. Et le soleil recula de dix degrés sur les degrés où il était descendu. Ces passages ayant servi notamment au procès Galilée pour démontrer la fausseté de la théorie héliocentrique.Date d’apparition de l’homme sur terre :
    Genèse 1:27 Dieu commence par créer la Terre, puis la lumière, puis les mers, puis les végétaux puis les étoiles et la Lune puis les animaux puis l’homme et la femme. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les rédacteurs se sont trompés sur toute la ligne: on sait aujourd’hui que les étoiles sont nées (dont le soleil) puis la Terre et la Lune puis les mers puis les végétaux et les animaux puis l’homme. La Genèse correspond à la vision des auteurs de l’époque mais n’a rien à voir avec la réalité.
    Genèse 1:31 Dieu créé tout ça en 6 jours! il y a quelques milliers d’années (environ 6000 d’après les théologiens). C’est très éloigné de la réalité, même en comptant large. On sait aujourd’hui qu’il a fallu des milliards d’années: d’abord pour la formation de l’univers, puis des étoiles comme le Soleil, des planètes comme la Terre puis des mers et des océans, la naissance de la vie qui n’a cessé de se complexifier (les fossiles le prouvent) et enfin l’homme.
    Règne animal :  Ordre d’apparition des animaux terrestres et des oiseaux » / Reproduction dans le règne végétal avant l’existence du soleil / Règne végétal apparaissant en même temps que l’homme sur terre (dans le 2ème récit)
  • L’évangélisation forcée des pays ….
  • La collusion par le passé avec les rois (pas très ) catholiques d’Esoagne, Portugal, France … et plus récemment avec les politiciens (Mussolini, Hitler ….

https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_du_Latran

https://fr.wikipedia.org/wiki/Concordat_du_20_juillet_1933

 

  • Les scandales financiers de la Banque du Vatican. L’IOR : l’Institut pour les Oeuvres de la Religion.
  • Les finances du Vatican : budget 2012 environ 860 millions d’euros
  • Biens immobiliers : estimé  à environ 1,35 milliards d’euros (valeur 2013), comprenant rien qu’à Rome  5 050 appartements, bureaux, terrains (source livre « Avarizia » d’Emiliano Fittipaldi) 
  • Le Vatican est largement exonéré d’impots fonciers et économise 2,2 milliards d’impôts foncier, économise 4 milliards d’euros de TVA, de taxes sur les sociétés, impôt sur les revenus, sans ces éxonérations le Vatican aurait disparu depuis longtemps.
  • Collection d’oeuvres d’arts : 70 000 pièces pour une valeur estimée de 90 milliards d’euros

 

 

 

 

Lorsque nous assemblons toutes ces informations, nous obtenons une image inattendue et une conclusion complètement différente de celle que nous aurions prise avec l’unique morceau de connaissance mis à notre disposition par les médias. L’image finale serait plutôt celle-là :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *