L’encyclopédie de 1751 et les livres sacrés …

 

Imaginons qu’un homme vivant en 2019 n’utilise comme source de savoir, et de comportement, qu’une encyclopédie de 1751.

Que se passera t’il dans la vie de cet homme ? Que se passera t’il pour la société si la majorité n’utilise que ce livre ?

A l’époque ou cette encyclopédie a été écrite, les moyens d’investigations scientifique étaient primitifs. Ce livre ne parle pas de la vaccination, de la chirurgie moderne, ne dit rien sur internet, rien sur les droits de l’homme qui était différent dans le contexte de l’époque….rien sur la conquête spatiale…rien sur les études de la psychologie humaine comme la soumission à l’autorité, le principe de cohérence, de réciprocité, rien sur les biais cognitifs….

… dans ce livre, il n’est fait aucune mention des découvertes qui se sont produites depuis sa parution, car les mises à jour sont interdites…

Pire encore, cette encyclopédie peut contenir des choses qui se sont avérées fausses comme la « génération spontanée », « l’alchimie »…. des fauses vérités qui ne sont pas remise en cause car cet homme ne veut pas remettre en question sa seule source de connaissance….

Mais l’aspect le plus terrifiant serait que cet homme ne vive que par référence à cette encyclopédie…. cette chronique de 1751…..et donc se trouve en conflit avec le monde actuel dont il n’est pas fait mention dans son livre….et qu’il essaie de l’imposer aux autres….qu’il essaie d’arrêter le progrès au nom de ce dictionnaire de 1751.

L’écart entre les connaissances actuelles et celles de 1751 est d’un facteur 100 000, alors imaginez l’écart qu’il peut y avoir entre celles d’aujourd’hui et des textes écrits en 500 avant JC….un facteur d’au moins 10 000 000 ….

Hé bien, réalisez-vous que des centaines de millions de personnes prennent comme source de connaissances des livres dit « sacrés » qui ont été écrit, bien avant l’année 1751, ces livres vous pouvez les nommer vous-même, et ils sont toujours considérés comme une source de moralité, de connaissance…..

Les connaissances évoluent si vite qu’ils font sans cesse remettre en cause ses certitudes, et pratiquer la destruction créatrice intellectuelle…

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *