La solution du capitalisme total n’a jamais été essayé

Toutes les sociétés ont été construites d’après le modèle décrit par Platon, il y a 2 500 ans, dans son livre « La République », à savoir une classe de dirigeants qui dicte les règles à tous les autres – les dirigés.

Dans l’histoire, il y a eu les types dirigeants suivants :

  • Les rois,
  • les dirigeants nazi, (60 millions de morts – 2ème guerre mondiale)
  • Les dirigeants communistes chinois, (famine Chine 1958-1961 : 15 à 36 millions de morts)
  • Les dirigeants communistes de l’URSS, (famine Ukraine 5 millions de morts)
  • Les dirigeants pseudo-capitalistes. (plus de 100 guerres  d’interventions par les USA -https://reseauinternational.net/les-etats-unis-ont-ete-en-guerre-222-des-239-annees-de-son-existence/ )

Tous  utilisent les mêmes techniques : créer des lois auxquelles on ne peut pas échapper – l’interventionnisme économique – le contrôle des prix – l’imposition forcée – les réglementations dans différents domaines. Si il y a des dirigeants, il y a des dirigés et généralement les dirigeants ne se plient pas aux désirs des autres car ils sont du côté de la coercition et de la contrainte.

Pour résumer les sociétés sont structurées de telles sortes que la liberté est restreinte pour tout le monde sauf les dirigeants, ce qui conduit inévitablement à des crispations au sein de la société et un ralentissement des progrès dans tous les domaines (sciences, recherches médicales, nouvelles thérapies…).

La solution du capitalisme « laisser-faire / laisser passer » de Frédéric Bastiat n’a jamais été mise en application. C’est à dire une société basée sur le libre-échange, « laisser produire les marchandises et laisser les passer pour les vendre à l’étranger » sans aucune réglementation, sans contrainte, seule cette politique améliore le niveau de vie des habitants.

Dans une société libre, il n’y aurait que la loi naturelle suivante :

« La force ne peut être exercé qu’en cas de légitime défense ».

Bien sur, pour vivre dans une telle société l’individu devra diriger sa vie avec une philosophie  objectiviste (Ayn Rand) qui est lbasée sur la rationalité et l’individualisme, et par conséquent est l’opposé de toutes les autres philosophies actuelles :

Toutes les doctrines basées sur la contemplation, la méditation, l’absence d’évaluation (cf tu ne jugeras point), le groupe, le collectivisme, ne fonctionneront pas, l’obéissance aux autorités serait éliminée ! 

L’individu ne devrait compter que sur lui, et sur les personnes qui accepteraient de coopérer avec elle sur une base volontaire ou contractuelle. 

Les fonctions du gouvernement serait limitée à 3 domaines : la police / l’armée / la justice. Un tel gouvernement limité aurait besoin d’un budget de 55 milliards €, quand on sait que les recettes de TVA pour 2017 sont de l’ordre de 200 milliards, on voit que c’est largement suffisant pour couvrir les dépenses de fonctionnements.

Il n’y aurai donc plus d’impots sur les sociétés, sur le travail, ni taxes spéciales. Le niveau de vie progresserait de façon spectaculaire.  Mais bien sur, pour que cette société arrive, il faudrait que les dirigeants acceptent de céder leur pouvoir et se mettent à produire des valeurs en travaillant dans des sociétés privées. Le feront-ils ? Accepteront-ils de perdre leurs privilèges, ou bien un mouvement du type gilet les feront-ils tomber de leur piédestal, comme jadis les américains avec le roi d’Angleterre ? La question reste ouverte.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *